Posts Tagged ‘Art naÏf’

Jésus à Tahiti

27 septembre 2018

Dans la cathédrale de Papeete, la passion du Christ en tableaux naïfs.

(more…)

Rio naïf 4

12 décembre 2014

Les PoulesFranjo Dugina, Les Poules, Croatie, 1988

Le MIAN renouvelle ses toiles régulièrement, accueille des peintres de tous les pays, on peut y aller à quelques mois d’intervalle et chaque fois y découvrir des oeuvres inconnues.

Depuis le Douanier Rousseau, des noms différents ont été employés pour cet art, sans doute pour éviter d’employer un terme dénigrant, ou politiquement incorrect, comme art primitif, art primitif moderne, art marginal, art instinctif, art auto-enseigné, peintres du dimanche, peintres du Sacré-Coeur, mais en fin de compte c’est bien l’expression art naïf qui est restée.

Les peintres naïfs sont des autodidactes, ils ne suivent pas de règles et ne se soucient pas de réalisme, de proportions ou de perspective. Leurs principales caractéristiques sont la liberté et l’ingénuité. On pourrait les appeler « les poètes anarchiques du pinceau », ou bien « ceux qui trempent leur pinceau dans leur coeur ». MIAN

(more…)

Dor de museu

17 septembre 2014

Haïti, Animaux en harmonie

Só posso chamar assim porque essa dor só aparece quando percorro museus. Mal começo a caminhar e a parar diante dos quadros vem a dor no ombro esquerdo – é sempre a mesma. Gostaria de saber do que se trata. É dor de emoção?*

Dor de Museu, Clarice Lispector (inscription au MIAN)

(more…)

Rio naïf 2

10 juin 2013

deforestation

Retour au musée d’art naïf de Rio, lancé par Lucien Finkelstein*, « um grande Francês, mas Brasileiro de coração, nosso orgulho, nosso irmão » brasileiro_de_coracao

(more…)

Rio avant Rio

9 août 2012

On peut imaginer la baie de Guanabara au XVIe siècle, pas encore urbanisée, une nature somptueuse et vierge, à peine effleurée par les Indiens Tamoios ou Tupis. Les premiers établissements européens sont ceux de Villegagnon avec la tentative de la France Antarctique, de 1555 à 1560. On voit sur une gravure de 1575 le Fort Coligny, dans l’île qui porte aujourd’hui le nom de l’amiral, et la création d’Henryville (en l’honneur d’Henri II), à l’emplacement de Flamengo, ainsi que le Pain de Sucre à l’entrée de la baie  On voit également l’escadre de Mem de Sá assaillant le fort. La baie avait été explorée en 1551 par un marin normand, Guillaume Le Testu, qui conduira ensuite l’expédition de Villegagnon. Le Testu a été pris et décapité par les Espagnols vingt ans plus tard, en 1573, à Panama, alors qu’il menait un raid avec Francis Drake.
L’échec français au Brésil s’explique en grande partie par le fait que la France est divisée et s’engage à cette époque dans une guerre civile qui va durer quatre décennies, plus beaucoup de temps et d’argent dans ces conditions à consacrer aux expéditions lointaines. Mais si la présence française a fait long feu, elle a néanmoins donné naissance à deux grands classiques de la littérature de voyage, et de rencontre avec les Amérindiens, deux ouvrages pionniers qui inspireront Montaigne, ceux d’André Thévet et Jean de Léry (personnages qu’on retrouve dans le roman de Rufin, cf. infra) : Les singularités de la France Antarctique et Histoire d’un voyage fait en la terre du Brésil.

(more…)

Rio naïf

9 août 2012

On retrouve Rio et l’histoire du  Brésil au musée d’art naïf de Cosme Velho, à côté du train du Corcovado. Tous les quartiers, monuments et sites prennent un air de fête, s’il en était besoin. Plus un couple au perroquet à la Douanier Rousseau. Par ordre alphabétique des lieux :

(more…)