Posts Tagged ‘Balzac’

Gil Blas

7 juillet 2019

de Santillane

(more…)

Misfits et outcasts aux Bahamas

23 juin 2012

Dans un de ses romans à succès, The King of Torts, un « legal thriller » selon la spécialité de l’auteur, John Grisham donne dans un des chapitres une description très réaliste et amusante des paumés américains exilés aux Bahamas, voir extrait ci-dessous. On s’y croirait, c’est tout à fait l’ambiance. Le livre lui-même appartient à la catégorie classique « ascension et chute », ascension, toujours fulgurante, et chute, toujours brutale… Balzac a inauguré le thème, dans le roman en tout cas, avec ses Splendeurs et misères des courtisanes, où le héros des Illusions perdues, Lucien de Rubempré, propulsé par le mystérieux et machiavélique Vautrin agissant dans l’ombre, frôle le Soleil pour tomber dans la nuit noire. Avec Grisham, qui n’est pas Balzac, livres courts et épurés, « page-turners » aux ingrédients classiques, ça se passe (pour celui-là) à Washington DC, dans les milieux d’avocats, de la politique et des grandes firmes, autour des thèmes de l’argent rapide et fou, de la finance, des Class Actions et des Mass Torts.
Dans le même esprit, Douglas Kennedy, dont on se demande pourquoi il reste inconnu aux Etats-Unis, inverse le procédé, ses romans utilisent souvent la même ficelle : le héros ou l’héroïne tombe d’abord dans la déchéance, et l’essentiel de l’histoire réside ensuite dans la façon dont elle ou il se relève. Le suspense est lié à cette remontée, qui peut porter sur des décennies et devenir un roman fleuve, du maccarthysme à Bush comme dans La poursuite du bonheur.

(more…)