Posts Tagged ‘Birds without wings’

Louis de Bernières

17 septembre 2010

Le roman de Louis de Bernières sur Kayakoy, Birds without wings, paru en 2004, prend les premières décennies du XXe siècle et la Turquie pour cadre. La Première Guerre mondiale et la bataille des Dardanelles, la montée de Mustapha Kemal et la chute de l’empire Ottoman, la guerre gréco-turque de 1919-22, l’incendie de Smyrne, l’échange de population qui suivit la victoire turque, etc. L’action se déroule à la fois sur le plan intime du village et des ses habitants chrétiens et musulmans, turcs, arméniens et grecs, et sur le plan historique général de la période. Le livre a un véritable souffle, comme les grands romans historiques, il vous emporte dans le flot des événements mondiaux sans jamais quitter le détail de la vie quotidienne de gens simples. Il répond à l’exigence principale d’un roman : se lire avec intérêt, n’être jamais ennuyeux. Les quelques pages ou chapitres qu’on peut lire chaque jour ou chaque soir sont comme un rendez-vous agréable avec des personnages qu’on apprend à apprécier, qu’on est content de retrouver.

(more…)

Sur Fethiye

20 août 2010

POSTSCRIPT (de Louis de Bernières à son roman, Birds Without Wings*)
Fethiye in the Twenty-first Century

One story is that in 1913 Fethi Bey, an intrepid Ottoman aviator endowed with a Blériot monoplane and memorable moustaches, crashed into the bay of Telmessos and was untimely killed. In 1923 the town of Telmessos changed its name in his honour, and became Fethiye.

(more…)

Karacaören

9 juin 2010

Un mouillage au sud de Fethiye, sur le chemin de Kas, Kastelorizo et Kekova. Il y a aussi le mouillage de Cold Water Bay, mais c’est un peu serré, celui-là est plus ample et spectaculaire. L’île de Gemiler, tout près, était un relais byzantin, une princesse locale supportait si mal le soleil qu’elle s’était fait construire une sorte de tunnel en pierre jusqu’au port, on en voit encore les traces. Au XIXe, l’île servait de repaire de pirates. Aujourd’hui, plus de princesses, plus de pirates, juste des plaisanciers, des restaus et des gulets. A une heure à pied, le village grec abandonné de Kaya, objet d’un des fameux échanges de population de 1923 entre Turcs et Grecs. Lire là-dessus le roman de Louis de Bernières, un romancier anglais (Capitaine Corelli) malgré son nom : Birds without wings. Voir sa description de Fethiye au XXIe siècle, et un compte rendu du roman ici.

(more…)