Posts Tagged ‘Camp des Milles’

Here everyone speaks Latin

25 février 2015

m_ernstMax Ernst, 1943, Here everyone speaks Latin

L’artiste surréaliste a pu sortir du camp des Milles à Aix, grâce à Paul Eluard et Varian Fry, et ensuite se réfugier aux Etats-Unis en 1941. Le tableau évoque la guerre en Europe, et le titre l’isolement de l’émigré dans un monde nouveau dont il ne parle pas la langue.

(more…)

Didactique

22 octobre 2012

Le mémorial du Camp des Milles est divisé en trois parties, une partie historique (rappel des faits), une partie mémorielle (le camp lui-même), une partie didactique (comment éviter le retour du passé). Cette dernière partie est très bien faite, comme l’ensemble du camp-musée d’ailleurs, on peut juste s’étonner que seules trois tueries de masse aient été retenues : les Tutsis en 1994, le génocide nazi en 1940-45 et la déportation des Arméniens par les Jeunes Turcs de l’Empire Ottoman finissant, pendant la Première Guerre mondiale. Rien sur les autres grands massacres du XXe siècle dans les pays communistes : celui des Khmers rouges, celui de la folie maoïste, ceux des bolcheviks en Russie, culminant avec Staline. On peut chercher comme explication le fait que ces derniers n’étaient pas basés sur l’exclusion et la suppression d’une race ou d’un peuple, comme les trois retenus, mais plutôt sur une exclusion sociale, une exclusion qui ressortit à l’idéologie et non au racisme, mais quand même, il y a là un oubli frappant ou un choix contestable. On pourrait y voir aussi l’influence importante à Marseille de la communauté arménienne, comme celle du Parti communiste, et sans doute aurait-il été bon de justifier ce choix, plutôt qu’un silence total. Pas une affiche, pas un mot, pas un rappel, sur ces autres génocides.

(more…)

La maison France

22 octobre 2012

claire et ordonnée , telle qu’elle est vue par les propagandistes de Vichy, à la différence de celle de la IIIème République finissante , envahie par les divers « ismes », la franc-maçonnerie et la « juiverie internationale ». Le graphisme est plutôt efficace si le message inverse la réalité. Comme les autres affiches pétainistes présentées au Camp des Milles d’ailleurs.

(more…)

Artistes en camp

18 octobre 2012

Au Camp des Milles, nombre d’artistes étaient enfermés depuis 1939  Les peintres ont réalisé des fresques murales dans le réfectoire des gardiens, il est toujours là, les fresques aussi. L’une d’elle est hallucinante : dans cet univers de malheur et de misère, un défilé de bons vivants, à la joie féroce et mécanique, décore le mur supérieur. C’est une espèce de marche militaire hilare autour de produits surdimensionnés d’une bonne bouffe bien française. Cela évoque le constructivisme russe. Le peintre est inconnu.

(more…)

Albert Londres en Palestine

16 octobre 2012


BD de Berthelot et Révillon

En visitant le camp des Milles à Aix, antichambre de la déportation dans le Midi de la France en 1940-42, on tombe sur des extraits de journaux de l’époque, et notamment cet article d’Albert Londres, en octobre 1929, à propos des massacres d’Hebron et Safed. Juste après le krach de Wall Street.

(more…)