Posts Tagged ‘Castro’

La monnaie

9 octobre 2013

allemagne_1915_allegorie_du_jour_et_de_la_nuit
Un billet de banque de l’Allemagne en guerre, 1915, allégorie du jour et de la nuit

Quand on a longtemps enseigné que la monnaie « assure la rupture du troc », qu’elle supprime « la nécessaire complémentarité de deux échangistes », qu’elle permet d’éviter « la coïncidence de deux volontés », et donc qu’elle facilite les échanges, qu’elle permet leur multiplication, ce qui entraîne une spécialisation accrue et par là la hausse de la production, qu’elle est ainsi à l’origine d’une première expansion démographique et de l’apparition des civilisations, bref qu’il s’agit d’une invention déterminante dans l’histoire des hommes, une condition du progrès, progrès économique, social, moral, technique, institutionnel – à l’inverse de toutes les théories bidon voyant dans la monnaie, l’argent, la source de tous les maux -, quand on a longtemps enseigné ça donc, on est assez content de trouver une exposition bien faite sur l’histoire de la monnaie.

(more…)

St Domingue

27 avril 2012

On s’y perd dans tous ces noms différents pour la même île : Hispaniola, St Domingue, République dominicaine… Alors quoi est quoi ? Hispaniola, c’est assez simple, ça désigne toute l’île, avec Haïti, et ça veut dire L’Espagnole, parce que Christophe Colomb trouvait que ses paysages ressemblaient à ceux de l’Espagne. La République dominicaine, c’est assez simple aussi, c’est les deux-tiers de l’île, un pays grand comme la Croatie à peu près, donc déjà bien loin des petites Antilles, un vrai pays, avec une superficie importante. Reste Saint Domingue, Santo Domingo, c’est actuellement la capitale, mais ce nom a désigné pendant longtemps la colonie française à l’ouest, future Haïti, notamment au XVIIIe siècle, lorsque St Domingue était la perle des Antilles pour Louis XV ou Louis XVI, et la source d’une fortune, et de fortunes, énormes, grâce à la canne, grâce au sucre. Premier producteur mondial de l’époque. Toute l’île a même été temporairement réunifiée avec ce nom, sous domination française contestée – et comment ! -, pendant la Révolution.
La capitale, fondée en 1502 au sud de l’île, a gardé des constructions prestigieuses, notamment la cathédrale, la plus belle des Caraïbes. Pas de ces cathédrales ou églises imitant le roman, le gothique ou le baroque, mais construites des siècles après, avec des résultats esthétiques douteux, mais une vraie cathédrale de la fin du Moyen Âge. Les pierres vieillies et le style sont là pour témoigner, c’est superbe.

(more…)