Posts Tagged ‘Lisbonne’

Flâner

28 septembre 2017


E, em meio de tudo isto, vou pela rua fora, dorminhoco da minha vagabundagem folha. Qualquer vento lento me varreu do solo, e erro, como um fim de crepúsculo, entre os acontecimentos da paisagem. Pesam-me as pálpebras nos pés arrastados. Quisera dormir porque ando. Tenho a boca fechada como se fosse para os beiços se pegarem. Naufrago o meu deambular.*
Fernando Pessoa, Le livre de l’intranquillité, 1913-1935

(more…)

Oceanário

25 septembre 2017

L’Oceanarium de Lisbonne est le plus grand d’Europe et le troisième au monde. On disait avant ‘Aquarium’, maintenant c’est Oceanarium, un mot un peu difficile à prononcer pour les Français, sans doute à cause du son ‘an’ de océan. Très bien aménagé et organisé en tout cas, sa visite est un must dans le quartier du Parc des Nations, issu d’une exposition universelle en 1998.

(more…)

Enterram-se os mortos e cuidam-se os vivos

25 septembre 2017

La ville avant le tremblement de terre (détail du panneau géant de 1700)

C’est la réponse de Sebastião José de Carvalho e Melo, marquis de Pombal, quand on lui demanda : « Et maintenant ? », après le tremblement de terre et le tsunami qui firent plus de 50 000 victimes et détruisirent la ville en 1755 : « Enterrez les morts et occupez-vous des vivants », symbole de l’esprit pratique qui marqua ensuite son gouvernement (1755-1777). On est en plein siècle des Lumières, Voltaire et Rousseau se disputeront sur l’interprétation à donner à la catastrophe, pourquoi Dieu a-t-il laissé ainsi punir un des pays les plus pieux du continent, pourquoi aussi la destruction de toutes ces églises ?

(more…)

Hiéronymites

22 septembre 2017

J’aime bien ce mot, hiéronymites, en portugais c’est plus simple, Jerónimos, repris à l’identique en anglais, en espagnol, en italien ou en allemand, ça veut dire appartenant à l’ordre de Saint Jérôme, en latin Ordo Sancti Hieronymi. Le monastère à Belem, sur le Tage, dans l’agglomération de Lisbonne, avec son église et son cloître de style manuélin (fin du gothique, règne de Manuel Ier : 1495-1521) est une splendeur. Évitez d’y aller en juillet-août par contre, la foule gâcherait un peu la visite. En fin d’après-midi, quand le soleil tape sur le haut du cloître, le spectacle est de toute beauté. Les tombeaux des deux plus grands noms du Portugal, Vasco de Gama et Luís de Camões sont ici, à l’entrée de l’église de Santa Maria.

(more…)

Le voyage en Amérique

15 août 2017

Juillet 2013

de Thula Thula, 2011-2017, près de six ans passés dans le Nouveau Monde, de décembre 2011 à avril 2017, dont cinq aux US, sur la côte Est et dans le golfe du Mexique, entre la Nouvelle Orléans, le plus à l’Ouest, et Mount Desert Island, dans le Maine, le plus à l’Est (et au Nord…). Avec des allers-retours en Europe en avion bien sûr. Un petit essai de bilan de cette expérience de voile et de plaisance en Amérique.

(more…)

Lisbonne, et quelques écrivains

6 août 2017

Le Tage, depuis le centre de la ville, Praça do Comércio

(more…)

Remonter le Tage

1 août 2017

Praça do Comércio et Castelo São Jorge

son embouchure en tout cas, une des plus belles d’Europe. Avec la marée montante, soit un courant de 2 à 3 nœuds, et un vent favorable, travers/grand largue, on frise les 7/8 nœuds. De Cascais à Parque das Nações, il faut environ quatre heures, et on passe devant tous les « highlights » de la ville. Dans le somptueux estuaire du Tage, qui a vu entrer il y a cinq siècles Vasco de Gama ou Pedro Cabral… Marina calme et moderne à l’arrivée, dans un quartier nouveau de Lisbonne. Une capitale d’environ 3 millions d’habitants, plus d’un quart de la population du pays.

(more…)

Deus nobis haec otia fecit

13 juillet 2017

cascais_portugal (100)

A Cascais, à l’entrée du Tage à Lisbonne, la traversée est terminée, on touche un autre continent. Deux mois depuis Miami, il est temps d’arriver. La ville est une station balnéaire chic, reliée à la capitale par un petit train longeant la côte. Il y a là le « Charme de la côte atlantique », c’est le motto choisi par les édiles. La température est idéale en été, c’est un climat méditerranéen, mais sur l’Atlantique, et avec sa fraîcheur. Les petites rues grouillent de touristes, de cafés et de restaurants, de librairies, il y a de très beaux musées, et la marina est moderne et extrêmement bien entretenue et gérée. Le mouillage est possible à l’extérieur, dans la baie abritée formée ici par la côte. Bref, le repos enfin… La citation de Virgile des Bucoliques, trouvée dans un parc, paraît appropriée : C’est Dieu qui nous a donné cette tranquillité Pour le contexte historique du vers, voir ici.

(more…)

Une semaine en mer

12 juillet 2017

pour rejoindre le Portugal depuis les Açores.

Partis un lundi matin, nous arrivons le dimanche soir, du 19 juin au 25 juin, avec un beau temps tout du long et trois jours sans vent, au moteur donc. Beau temps, c’est-à-dire des nuits étoilées magnifiques (pas de Lune cette semaine-là) et des levers et couchers de Soleil sans pareil. C’est en plein dans le solstice d’été, le 21 juin, le soleil est à son extrême septentrional, juste au-dessus du tropique du Cancer, et les jours sont les plus longs de l’année dans l’hémisphère nord.

(more…)

Un printemps agité

5 juillet 2017

Il a d’abord fallu préparer le bateau, le sortir de l’eau à Hurricane cove, en traversant le downtown Miami, au milieu des gratte-ciel, avec une douzaine de ponts à passer. Faire la peinture de la coque (antifouling), le polishing, réparer le safran (plein d’eau), changer les joints du saildrive, changer la pompe à eau, changer le moteur des toilettes, etc. Puis l’électronique, nouveau pilote automatique, nouveau plotter GPS Raymarine, les instruments ayant été probablement grillés au mouillage lors d’un orage, par le contrecoup d’un éclair… Tout ça a pris plus d’un mois jusqu’en avril.

(more…)

Os Painéis de São Vicente

10 octobre 2011

Oeuvre de la Renaissance, les 6 panneaux dits de St Vincent sont dus au peintre Nuno Gonçalves, en pleine époque des explorations portugaises (on voit Henri le navigateur au centre, et dans le détail ci-desssus). L’original est à Lisbonne, mais on en trouve une reproduction commentée à Lagos, soulevant tous les mystères de cette merveille.

(more…)