Posts Tagged ‘Miami’

Sur le bord du cyclone

12 octobre 2016
tele-1

A la télé, l’arrivée du cyclone Matthew sur la Floride

Il est rare qu’on se trouve au cœur d’un cyclone, mais il est fréquent (pour peu qu’on habite dans une région concernée) d’attendre son passage et de n’en voir que la queue. Jusque-là, pour nous, à Madagascar (île Ste Marie et Tamatave), à la Réunion, ou dans le Sud des Etats-Unis, c’est la deuxième option qui s’est présentée, pas de « direct hit ».

(more…)

Miami-Fort Lauderdale-Miami

3 avril 2016
las_olas_ft_lauderdale_claire_laurent

Au restaurant, sur la plage de Las Olas, Ft Lauderdale, avril 2016

Avec Claire et Laurent. Itinéraire.

(more…)

Key West-Miami

24 mars 2016

florida_keys_mars16

Avec Laure, Cyril et Nina. Itinéraire.

(more…)

The Barnacle

11 mars 2014

Il faut imaginer cette banlieue de Miami au XIXe siècle, au sud de la ville et sur la baie de Biscayne, sans chemin de fer et sans routes, avec pour seul moyen de transport le bateau. Un endroit désert alors, connu comme « the most unproductive and isolated of the United States », ce que les historiens locaux appellent « l’ère de la baie », Era of the Bay. C’est là que s’installe un New-Yorkais, le Commodore Ralph Munroe, en 1886, à Coconut Grove, et qu’il se met à construire des bateaux à faible tirant d’eau pour la baie, les sharpies. Son domaine est aujourd’hui un parc et un musée, en plein cœur du quartier animé. Un lieu magnifique et calme, où on se trouve soudainement isolé de tout, malgré la proximité, à l’abri de l’agitation urbaine, plongé dans une autre époque.

(more…)

For those in peril on the sea

9 mars 2014

Le dernier-né des musées de Miami, le Pérez Art Museum (PAMM), magnifiquement situé sur le waterway, consacré à l’art moderne. Il doit son nom (et son existence) à un milliardaire argentin, installé aux Etats-Unis depuis 1968, Jorge Pérez.

(more…)

À Miami

25 février 2014

La ville vue de la baie

Quelques images de Miami, la grande métropole américaine, mi latino mi anglo.

(more…)

Key Biscayne, Key Largo, Islamorada, Key West

24 février 2014

Florida Keys

Pour des noms évocateurs, ce sont des noms évocateurs – Hollywood, E.G. Robinson, Lauren Bacall et Humphrey Bogart ont laissé une marque indélébile* -, cependant ce n’est pas tout à fait le rêve pour les plaisanciers : en termes de mouillages, de plages et d’eaux translucides, ça ne vaut pas les Bahamas et de loin. Pas étonnant que les gens d’ici, je veux dire les Nord-Américains, aient investi ces dernières en force, le terrain de jeu est immense et sans pareil, les Keys n’en sont qu’un pâle succédané, à part Key West qui a vraiment de la gueule.

Il s’agit du chapelet d’îles, reliées par une route, qui prolonge la Floride vers le sud-ouest, vers Cuba. La partie la plus au sud des Etats-Unis, si on excepte Hawaii, sous le tropique exactement (120 km au nord en fait), si bien que lorsque le reste du continent nord-américain gèle sous les tempêtes de neige, en plein hiver, ici il fait 27° et grand soleil 

(more…)

Biscayne bay

22 février 2014

biscayne

La grande baie au sud de Miami, à Dinner Key marina, Coconut Grove, Crandon Park marina, Key Biscayne, No Name Harbor et Stiltsville.

(more…)

À Miami Beach

20 janvier 2013

Ancienneté de la présence juive en Europe

En plein milieu de Miami Beach, lieu évoquant surtout la douceur de vivre, un mémorial de l’holocauste, baigné de soleil, bien loin de l’épouvante qu’il rappelle. (more…)

Coral Gables & Coconut Grove

13 décembre 2012

 

En visitant Vizcaya* à Miami, le palais d’un magnat du Gilded Age, James Deering, dont la fortune venait des machines agricoles, devenues par la suite Harvester International, on apprend que cette magnifique demeure a été construite conjointement avec son ami et architecte Paul Chalfin. Sur la notice Wikipedia de Deering, on lit qu’il ne s’est jamais marié, que le domaine est passé à ses nièces. Sur celle de Chalfin, on constate que l’artiste n’a pas construit d’autre bâtiment, seul Vizcaya l’a intéressé, il y a consacré une bonne partie de sa vie. De quoi mettre la puce à l’oreille. A une époque où il n’était pas bon être homosexuel, c’est celle où Oscar Wilde le paya de la prison et d’une vie brisée, les deux hommes formaient un couple. Un couple raffiné, de mondains (socialite), d’esthètes, rendant un culte ardent à l’Europe, évident dans la visite de Vizcaya. John Singer Sargent, qui a fait ce beau portrait de Deering, était lui-même gay. Celui de Chalfin est dû à Albert Sterner.

(more…)

Inlets sur le waterway

28 juin 2012

De Miami à Stuart, à quelque 100 milles au nord, on a pris moitié le Waterway, moitié par la mer. Le problème réside dans les entrées, les inlets, avec les hauts-fonds et les courants, certains sont faciles, larges, profonds, comme ceux de Fort Lauderdale, Miami bien sûr, Palm Beach, Fort Pierce, mais d’autres sont très délicats, parfois impraticables pour un quillard. Avec le vent contre le courant de marée, c’est sportif, comme celui de Port Saint Lucie, le dernier emprunté, ou en plus on a failli s’échouer une fois le passage agité dépassé. En jaune, itinéraire suivi avec Jake, en orange, avec Michel, en voiture un dimanche, vers le lac Okeechobee 

(more…)

De Miami à Fort Lauderdale

26 juin 2012

On voit bien plus de choses en restant sur la voie d’eau intérieure, surtout entre ces deux villes, où l’étalage des villas de luxe doit être impressionnant, mais il faut marcher au moteur et rester attentif tout le temps, pas question d’utiliser le pilote automatique. Et par un bon vent, on ne peut résister au plaisir de faire le trajet à la voile, en mer, poussés en plus par le Gulf Stream. En outre, les deux entrées sont faciles, Miami, un grand port, Fort Lauderdale, la capitale de la plaisance en Floride.
Peut-être pas la meilleure idée quand même ce jour-là, au près en plus, avec deux passagères néophytes, venues tout droit de Shanghai, qui se sont réveillées au large, suite à un départ très matinal, et ont eu droit à un mal de mer carabiné. Heureusement, ça n’a duré que six heures, et à la mi-journée, on a retrouvé la quiétude du canal.

(more…)

Miami Beach Marina

25 juin 2012

Elle est pas mal, elle est vraiment pas mal, à dix minutes à pied d’Ocean Drive et du quartier Art déco. Chère aussi, mais bon, c’est Miami. Et juste à l’entrée du grand port, au seuil de cet immense entrelacs de mouillages, de canaux, d’îlots, de ponts, d’autoroutes, de quartiers hyper-chics, avec très peu de fond un peu partout. Mieux vaut ne pas s’y aventurer quand on a près de 2 m de tirant d’eau, et 17 m de tirant d’air…

(more…)

Split-Miami

25 juin 2012

(more…)

Léros

15 octobre 2010

Avec Léros, on passe à l’histoire contemporaine : les Italiens avaient reçu les îles du Dodécanèse en 1919, après la victoire sur l’Empire ottoman, et ils les occupèrent pendant tout l’entre-deux-guerres, c’est-à-dire la période fasciste. La magnifique baie de Léros à Lakki – le plus vaste port en eau profonde de la Méditerranée – servit de base à leur flotte, et la ville de capitale de ce mini empire insulaire et oriental. La mode à l’époque était à l’architecture néoclassique et art déco (ou rationaliste) et Léros a conservé ces bâtiments, en cours de rénovation aujourd’hui. Ce qui fait que l’île a un caractère unique parmi les îles grecques, rappelant le quartier art déco à Miami, mais en tout petit. Les Grecs, pour échapper à la domination italienne, se sont réfugiés dans la ville haute, qui elle garde son caractère local.

(more…)