Posts Tagged ‘Phéniciens’

Óbidos

14 mars 2019

Óbidos est le Carcassonne ou le Rothenburg portugais, quoiqu’il y ait d’autres cités au Portugal pouvant valoir la comparaison. La ville fortifiée est à 17 km de Peniche, un aller-retour facile en bus. Déjà en mars, les touristes abondent, notamment japonais, en groupe compact derrière leur guide.

(more…)

Alizés portugais

22 août 2018

L’homme illustre regarde l’horizon pour l’éternité

Les alizés portugais en été, ces vents réguliers du nord-ouest, vous emmènent facilement vers le sud, Sines est à environ 70 milles de Lisbonne, avec un arrêt possible à Sesimbra, à peu près à mi-chemin. L’aller est donc sans problème, en douze heures, de Parque das Nações, en haut du Tage (il faut déjà trois heures pour sortir de l’estuaire) jusqu’à la ville qui a vu la naissance de Vasco da Gama. Arrivé là, excellente surprise, il y a un mouillage très protégé au pied du fort en plein centre ville et devant la marina de Sines. Nuit parfaite, réveil de rêve dans la brume, avec les murailles qui se dégagent peu à peu. Une plage très populaire en croissant va du port de pêche à celui des plaisanciers. Les environs de Sines sont industriels, pleins de cheminées partout, la ville est ouvrière et populaire, mais du mouillage on ne voit rien de ces raffineries et autres tours disgracieuses.

(more…)

Les colonnes d’Hercule

2 octobre 2011

Vues d’une quinzaine de milles. A droite, le rocher de Gibraltar, à gauche celui de Ceuta, les colonnes d’Hercule des Anciens, la fin de la Méditerranée, l’entrée dans l’inconnu, le Non plus ultra (Rien au-delà). Dans la légende, seuls le Jardin des Hespérides, vers Cadix, et l’Atlantide, au milieu de l’océan, étaient de l’autre côté. Et selon le mythe d’Héraclès, un de ses douze travaux a été de former le détroit, de rétrécir la mer, afin que les monstres de l’Atlantique ne puissent rentrer dans la Méditerranée.

    (more…)

Calasetta

19 août 2011

Il n’y a pas que les villes américaines qui suivent un plan en damier, c’est le cas de nombreux schémas d’urbanisme élaborés à la même époque que le Washington de L’enfant, au XVIIIe siècle, comme à Calasetta. Le temps est à la modernité, foin de ces villes sombres et tortueuses issues du Moyen Âge, avec des plans compliqués et des rues étroites, on veut de l’ordre, de la clarté, de la rationalité. Calasetta, une bourgade perdue du Sud-Sardaigne, a été bâtie ainsi en 1770 par Charles Emmanuel III de Savoie, roi de Sardaigne, pour recueillir des Italiens de Gênes établis en Tunisie depuis des siècles. Si bien que dans ce petit port sur une île reliée elle-même à la grande île , on continue à parler un dialecte ligurien et à manger du couscous ! A noter que l’isthme qui relie San Antioco au mini-continent qu’est ici la Sardaigne a été construit par les Phéniciens il y a trois mille ans et sert toujours aujourd’hui…

(more…)

L’écriture

16 août 2011

On vit arriver des gens de Phénicie, de ces marins rapaces qui, dans leurs noirs vaisseaux, ont mille camelotes.
Homère (Odyssée)

(more…)