Posts Tagged ‘Philippe Harlé’

Cabo Horn 35′

6 août 2012

Voilier dessiné par Roberto Barros dans les années 1980 au Brésil, le Cabo Horn s’inspire des plans de Philippe Harlé pour le Sancerre, dont on avait rencontré un exemplaire en Italie. Même carré arrière sous la descente, même impression d’espace dû à ce dessin particulier, même pont complètement dégagé à l’avant, même jupe arrière, même longueur, même ligne générale de coque. Le Cabo Horn n’est cependant pas un dériveur comme le Sancerre, mais un quillard classique. Le point le plus original est ce carré placé sous l’échelle de descente, avec une couchette tout à l’arrière sous les hublots de la jupe. On est sur un 35 pieds, mais à l’intérieur, on a l’impression d’être sur un quarante pieds ! Dommage que cette disposition soit aujourd’hui totalement absente dans les bateaux modernes, complètement abandonnée semble-t-il par les architectes nautiques. Du carré, lumineux, on voit la mer assis, par les hublots latéraux et arrière, avantage qui est recherché avec les voiliers à salon de pont actuels, comme le Nordship par exemple, mais avec un carré beaucoup plus petit, puisqu’il doit se contenter de la moitié de la largeur du bateau.

(more…)

Naviguer de conserve

5 juillet 2011

Nominoë (du nom d’un roi breton) est un superbe Sancerre des années 1980, un voilier racé, magnifiquement entretenu, avec l’originalité d’un carré à l’arrière, sous la descente, ce qui donne les avantages du salon de pont (vue sur la mer) mais avec l’espace en plus. Dériveur lesté aussi. Un plan de Philippe Harlé, comme Sauvagine, un architecte génial. Avec ses propriétaires, charmants, nous avons fait route de conserve tout autour de la botte italienne, de Santa Maria di Leuca, à l’est, à Tropea, à l’ouest, de l’autre côté du détroit de Messine. Huit jours de croisière, dont trois au port, et un en train local à travers le Salento, de Lecce à Gallipoli.

(more…)