Posts Tagged ‘Portugal’

Praias

29 août 2018

Dans un article sur le Brésil un journaliste américain disait que ce qui définissait les Brésiliens c’était leur goût prononcé pour les plages : c’est le sujet de conversation dominant, les plages abondent, de toute beauté, chacun a sa plage favorite, on y passe beaucoup de temps, les tuyaux se repassent sur tel ou tel endroit paradisiaque, etc., etc. La plage occupe dans l’imaginaire et la culture du pays peut-être ce que le vin représente pour les Français ou le thé pour les Anglais. Une découverte est, qu’à cet égard, les Portugais, fondateurs du Brésil, ne sont pas en reste, la seule côte de l’Alentejo est un régal pour les amateurs.
Le Portugal ne représente qu’un pour cent de la superficie du Brésil et pourtant sa longueur de côtes est d’un quart de celle du pays continent : 92 000 km2 contre 8 500 000, mais 1800 km contre 7400!
Il est vrai qu’en enlevant les Açores (667 km de côtes) et Madère (250), il n’en reste qu’environ 900 au Portugal, soit 12 % de celles du Brésil, toujours à comparer avec les 1% de sa surface. L’écart tient bien sûr au fait que le Brésil s’étend immensément vers l’intérieur, alors que le Portugal est tout en longueur le long de la mer, et donc le ratio côtes/superficie est bien plus faible chez le premier.

(more…)

Le couvent de liège

9 septembre 2017

Frei Honorio de Santa Maria

Deep in yon cave Honorius long did dwell
In hope to merit heaven, by making earth a hell.
Byron

Dans la montagne de Sintra, un site extraordinaire, le monastère des Capucins, ou Couvent de Santa Cruz, taillé dans le roc, dominant la vallée, enfoui sous la verdure. Occupé par les moines franciscains de 1560 à 1834, laissé à l’abandon ensuite, il a été restauré et ouvert au public seulement en 2001. Douze cellules minuscules, une cour, une fontaine, une chapelle, des allées, des portes et fenêtres en liège pour isoler, on crapahute en baissant la tête* dans les couloirs minuscules, puis dans les sentiers environnants, sous les arbres, avec des échappées superbes vers l’océan.

Philippe II d’Espagne, 1556-1598 (et Philippe I du Portugal, 1581-1598), disait du lieu : « Há dois lugares que muito estimo, o Escorial por tão rico e o Convento de Santa Cruz por tão pobre ». Il y a deux endroits que j’aime particulièrement, l’Escurial, parce qu’il est si riche, et le Couvent de Santa Cruz, parce qu’il est si pauvre.

(more…)

Onde a terra se acaba

2 septembre 2017

Eis aqui, quase cume da cabeça
De Europa toda, o reino lusitano,
Onde a terra se acaba, e o mar começa,
Esta é a ditosa pátria, minha amada.
Luís de Camões, Os Lusíadas

Le point le plus à l’ouest de l’Europe est au Portugal. En tout cas, si on s’en tient à cette carte, à cette projection… Il faudrait en fait préciser, le plus à l’ouest de l’Europe continentale, car l’Islande est bien plus à l’ouest, et l’Irlande bat le Portugal d’une courte tête, comme on le voit avec une autre projection dans la carte du bas. Mais ce sont des îles. Le cap le plus occidental de l’Irlande est à 10°37 W, le cap Roca au Portugal à 9°30  Celui de l’Islande à 24°28, encore plus à l’ouest que le continent américain avec le Groenland (17°16 sur sa côte orientale), ce qui apparaît nettement sur la carte du haut. Si on prend en compte toutes les îles, le Portugal conserve cependant la palme, avec les Açores, encore plus à l’ouest que l’Islande (28°49 pour Faial, 31°15 pour Flores).

(more…)

Lisbonne, et quelques écrivains

6 août 2017

Le Tage, depuis le centre de la ville, Praça do Comércio

(more…)

Paula Rego

18 juillet 2017

est à la Casa das historias, très beau musée à Cascais. Je n’y connais rien à l’art moderne, mais j’ai été sensible à cette toile de 1954, ce n’est pas la Vénus d’Urbino, mais c’est justement pour ça sans doute qu’elle nous touche :

(more…)

Deus nobis haec otia fecit

13 juillet 2017

cascais_portugal (100)

A Cascais, à l’entrée du Tage à Lisbonne, la traversée est terminée, on touche un autre continent. Deux mois depuis Miami, il est temps d’arriver. La ville est une station balnéaire chic, reliée à la capitale par un petit train longeant la côte. Il y a là le « Charme de la côte atlantique », c’est le motto choisi par les édiles. La température est idéale en été, c’est un climat méditerranéen, mais sur l’Atlantique, et avec sa fraîcheur. Les petites rues grouillent de touristes, de cafés et de restaurants, de librairies, il y a de très beaux musées, et la marina est moderne et extrêmement bien entretenue et gérée. Le mouillage est possible à l’extérieur, dans la baie abritée formée ici par la côte. Bref, le repos enfin… La citation de Virgile des Bucoliques, trouvée dans un parc, paraît appropriée : C’est Dieu qui nous a donné cette tranquillité Pour le contexte historique du vers, voir ici.

(more…)

Une semaine en mer

12 juillet 2017

pour rejoindre le Portugal depuis les Açores.

Partis un lundi matin, nous arrivons le dimanche soir, du 19 juin au 25 juin, avec un beau temps tout du long et trois jours sans vent, au moteur donc. Beau temps, c’est-à-dire des nuits étoilées magnifiques (pas de Lune cette semaine-là) et des levers et couchers de Soleil sans pareil. C’est en plein dans le solstice d’été, le 21 juin, le soleil est à son extrême septentrional, juste au-dessus du tropique du Cancer, et les jours sont les plus longs de l’année dans l’hémisphère nord.

(more…)

Un printemps agité

5 juillet 2017

Il a d’abord fallu préparer le bateau, le sortir de l’eau à Hurricane cove, en traversant le downtown Miami, au milieu des gratte-ciel, avec une douzaine de ponts à passer. Faire la peinture de la coque (antifouling), le polishing, réparer le safran (plein d’eau), changer les joints du saildrive, changer la pompe à eau, changer le moteur des toilettes, etc. Puis l’électronique, nouveau pilote automatique, nouveau plotter GPS Raymarine, les instruments ayant été probablement grillés au mouillage lors d’un orage, par le contrecoup d’un éclair… Tout ça a pris plus d’un mois jusqu’en avril.

(more…)

Robinsons à Inagua

19 novembre 2012

great_inagua_turks_et_caicos

Encore un bateau qui s’échoue aux Bahamas, sur les récifs d’Inagua, la plus excentrée des îles de l’archipel. Il s’agit d’un Kaiser Gale Force de 35 pieds, en 1986. Il vient de traverser l’Atlantique depuis le Portugal et Lanzarote, pour être délivré en Floride. Skippé par Tom Follett – troisième à l’OSTAR de 1968 (course gagnée par Tabarly quatre ans plus tôt) sur un prao -, et accompagné de Jack et Lella Gush. Mais là, on est loin de toute civilisation, et les naufragés devront jouer les Robinson…

(more…)

Un air de Grèce

11 octobre 2011

La Kasbah des Oudayas à Rabat est la perle de la capitale, ses ruelles bleu et blanc évoquent les Cyclades. Elle date des Almoravides. Euh, des Almoravides ou des Almohades ? On les confond un peu hélas, ayant une faible connaissance de l’histoire du monde musulman. Pour préciser un peu les choses, les Amoravides précèdent les Almohades, les premiers règnent aux XIe et XIIe siècles, sur le Maroc et l’Espagne, les seconds aux XIIe et XIIIe. Les murailles sont superbes, les vues aussi sur la rivière Bouregreg, un fort portugais rappelle la présence incongrue des Européens ici au XVe siècle.

(more…)

Bom bordo

11 octobre 2011

Du fond de l’Océan des étoiles nouvelles

A deux pas de Gibraltar, quelques heures en voiture, le Portugal est là, pour changer un peu de l’Espagne. C’est la province du sud, l’Algarve, avec ses golfs et ses plages, ses ports et son histoire : Faro, Lagos, Sagres.

Bombordo signifie bâbord en portugais, c’est d’ailleurs le mot portugais qui a donné le terme français. Il signifie aussi ‘le bon bord’, parce que les marins portugais qui descendaient les côtes de l’Afrique au XVe siècle avaient la terre à leur gauche, et le grand large à leur droite. La côte, et donc la possibilité de mouillages, d’abris et de vivres, le bon bord par opposition à l’inconnu. Même explication en anglais où bâbord se dit ‘port’. (more…)