Posts Tagged ‘Puerto Plata’

Teleferik

26 septembre 2012

Un téléphérique ultramoderne vous emmène d’une seule portée – sur plus de 4 km dans un vide impressionnant – au sommet du Tahtali Dagi, ou Mont Olympos, à 2366 m au dessus de la côte Est de la Lycie. Les amateurs de parapente avec leurs sacs énormes se préparent dans la benne. La vue est bien sûr imprenable, et vers 18h, on voit l’ombre de la montagne elle-même s’étendre progressivement sur la côte :

(more…)

El teleferico

27 avril 2012

de Puerto Plata vous emmène 850 m plus haut, très impressionnant. Il y a même un mini Corcovado, Christ rédempteur.

(more…)

Le règne du kitsch

27 avril 2012

à la marina d’Ocean World, aussi un complexe hôtelier bâti autour d’un casino et d’un centre aquatique (dauphins, lions de mer, requins, etc.), à côté de la ville dominicaine de Puerto Plata. Le royal swim, au milieu des dauphins, se déroule dans paraît-il le plus grand bassin fermé pour cette espèce dans le monde. Pour le reste, si on fait abstraction du style, au milieu des tritons, des hippocampes, des pieuvres et autres sirènes, la marina est confortable et les formalités pratiques, avant de quitter le pays.

(more…)

Marinas de luxe

26 avril 2012

en République dominicaine. Aller de Puerto Rico à l’ancienne St Domingue, c’est passer du monde développé au tiers monde. Autant la première est un pays de classes moyennes, autant la seconde reste un pays pauvre. Malgré des installations touristiques de première classe, dont les marinas. A Puerto Rico, les marinas sont banales, anciennes, parfois petites et peu équipées, ici c’est tout neuf, une débauche de luxe, comme à Punta Cana (Cap Cana marina), à Samana (Puerto Bahia), ou bien Puerto Plata (Ocean World marina). Cette dernière, plus ancienne, est une ode à la décoration kitsch, beaucoup moins réussie que les deux premières, magnifiques. Le choc, quand on quitte la marina, est à la mesure de l’écart qui sépare le mode de vie des Dominicains et celui des touristes, on est plus proche de l’Afrique ou du Nordeste. A Puerto Rico au contraire, c’est un mode de vie aisé qui frappe, centres commerciaux rutilants, à l’américaine, centres villes soignés et propres. Mais la République dominicaine a un atout, la gentillesse et la gaîté de sa population, qui ne semble guère souffrir du faible niveau de vie, on sent ici un dynamisme qui tranche avec bien des pays des petites Antilles. The Dominican Republic is on the move!

(more…)