Posts Tagged ‘Puerto Rico’

Naufrage à Porto Rico

17 novembre 2012

Song était un sloop à bouchains de 26 pieds, biquille, skippé par George Harrod-Eagles, un Australien parti d’Angleterre à destination de son pays d’origine. Le bateau a été perdu en janvier 1982 sur le récif « Le Ronfleur » (Arrecife Roncador), devant la côte nord-est de Porto Rico, voici les circonstances, racontées par le skipper.

Navigateur solitaire, George Harrod-Eagles était parti à la fin de l’été de Lowestoft (Suffolk). Après avoir fait escale dans divers ports des deux côtés de la Manche, il atteint Madère fin septembre, puis Ténérife aux Canaries en octobre. La traversée de l’Atlantique a lieu en novembre, le bateau met 42 jours pour arriver à La Barbade. George passe les fêtes de Noël à Carlisle Bay (Bridgetown), puis une semaine à Fort-de-France, avant de partir vers Porto Rico le 14 janvier, destination Fajardo.

(more…)

Cap Cana marina

27 avril 2012

Comme le dit un internaute, on dirait un vaste décor de cinéma, un peu vide, même si la volonté est d’en faire la plus grande marina des Caraïbes. L’ensemble est somptueux, entre plages, piscines, bassins multiples pour les bateaux, complexe immobilier, services divers et restaurant de luxe. Très pratique quand on vient de Puerto Rico, juste en face, à environ 80 milles, soit une nuit en mer pour pouvoir arriver le matin.

(more…)

Marinas de luxe

26 avril 2012

en République dominicaine. Aller de Puerto Rico à l’ancienne St Domingue, c’est passer du monde développé au tiers monde. Autant la première est un pays de classes moyennes, autant la seconde reste un pays pauvre. Malgré des installations touristiques de première classe, dont les marinas. A Puerto Rico, les marinas sont banales, anciennes, parfois petites et peu équipées, ici c’est tout neuf, une débauche de luxe, comme à Punta Cana (Cap Cana marina), à Samana (Puerto Bahia), ou bien Puerto Plata (Ocean World marina). Cette dernière, plus ancienne, est une ode à la décoration kitsch, beaucoup moins réussie que les deux premières, magnifiques. Le choc, quand on quitte la marina, est à la mesure de l’écart qui sépare le mode de vie des Dominicains et celui des touristes, on est plus proche de l’Afrique ou du Nordeste. A Puerto Rico au contraire, c’est un mode de vie aisé qui frappe, centres commerciaux rutilants, à l’américaine, centres villes soignés et propres. Mais la République dominicaine a un atout, la gentillesse et la gaîté de sa population, qui ne semble guère souffrir du faible niveau de vie, on sent ici un dynamisme qui tranche avec bien des pays des petites Antilles. The Dominican Republic is on the move!

(more…)

Salinas

30 mars 2012

Salinas est le mouillage le plus couru de la côte sud de Porto Rico, par les voiliers en tout cas, la baie est immense, la protection absolue, et l’ambiance très sympa, c’est l’anti-Ponce, voile contre moteur, plaisance vs pêcheurs au gros, silence contre musique à fond la caisse. Il y a bien une marina, mais le mouillage est tellement calme que la plupart des bateaux préfèrent rester à l’ancre 

(more…)

Arrecife Guayama

30 mars 2012

On s’est planté avec Michel et Nicaise, au sud de Porto Rico, à trois milles des côtes, sur un récif 1 m sous l’eau. Manque de surveillance, trop d’habitude de la Méditerranée ou l’Atlantique tempéré, guides US mal foutus à la différence des Rod Heikell et consorts, pas d’utilisation suffisante du GPS. Mea culpa. Toujours est-il qu’on est arrivé dessus vent arrière, par vent faible heureusement, dix noeuds, et qu’on était bien coincés. Une demi-heure… Puis des Portoricains pêcheurs amateurs sont arrivés de nulle part et nous ont tirés avec leurs vedettes, non sans mal, 40 CV chacun, pas très puissants, mais au bout d’un moment c’est reparti en eau libre… L’un d’eux qui avait une combinaison a même plongé pour voir où était la quille et guider les deux bateaux.

(more…)

Culebra

29 mars 2012

Comme on reconnaît Paris à la Tour Eiffel, on reconnait Culebra à son pont métallique, célèbre dans le monde entier… La capitale est le village de Dewey, un nom assez plat pour une île haute en couleur. Ne pas rater le restaurant Mamacita’s sur le canal qui joint la baie et la mer (pour les annexes ou les barques seulement), ambiance relax et sophistiquée, serveur gentil et très séduisant. Une baie extrêmement bien protégée, la ensenada Honda, remplie de bateaux mais immense, avec de la place partout. On voit Culebrita à droite 

(more…)