Posts Tagged ‘Victor Hugo’

Pasaia

16 juillet 2019

Pasaia, dessin de Victor Hugo, 1843

A deux pas de la France, entre San Sebastian et Hendaye, la ria de Pasaia, encaissée entre les montagnes, est un endroit de rêve qui a conservé son charme depuis Victor Hugo – il a séjourné ici en 1843 – malgré l’extension du port moderne sur la rive gauche. Une marina accueillante se trouve en face, à Pasajes de San Juan, ou Pasai Donibane, on se met en bout de ponton, à couple si la place est déjà prise.

(more…)

Ports basques

15 juillet 2019

La côte basque, montagneuse et découpée, est truffée d’abris, d’anses, de niches, de rias, que les hommes ont complétés au fil des siècles en construisant des digues et des jetées, elle fournit autant de ports où on peut faire escale, à des distances courtes, chacun étant différent, avec sa personnalité, sa configuration particulière, qui fait que les sociétés humaines diffèrent des termitières, des fourmilières ou des ruches. Une variété infinie, liée au relief, aux rivières qui dévalent des montagnes, aux îlots et aux estuaires. Le croisiériste tranquille n’a que l’embarras du choix pour s’arrêter, dans les soirées sans fin du mois de juin.

(more…)

Gil Blas

7 juillet 2019

de Santillane

(more…)

Tout caresse et berce l’oreille…

3 juillet 2019

Dernière escale avant le Pays basque, Castro Urdiales, très joli petit port en Cantabrie, à 6 milles de Bilbao, dont on voit l’entrée au loin, avec les énormes jetées. La proximité de la métropole basque fait que Castro est un lieu de villégiature apprécié des citadins. Pour les marins, surprise, on retrouve la méthode américaine des bouées dans le port, bouées de la marina, auxquelles il suffit de s’attacher en arrivant, et d’un service de navette à la demande (radio VHF), navette qui vient vous emmener au Yacht Club ou vous ramener au bateau (jusqu’à 21h30). Très joli et confortable Yacht Club d’ailleurs, posé sur le port, rattaché par une passerelle à la ville. Une agréable surprise, dans un cadre superbe, une cité animée et bien organisée, mais un abri un peu rouleur, avec la houle qui rentre. Une nuit bercée par le va-et-vient sans fin de la mer.

Au bord des mers quand on sommeille,
Tout caresse et berce l’oreille ;
C’est le bruit du vent sur les flots,
C’est le bruit des flots sur les grèves ;
On entend, à travers ses rêves,
Les chants lointains des matelots.

Victor Hugo, « À Pasaia », 1843

(more…)

De César à Charles Quint

19 mai 2019

Le phare de Brigantium (La Corogne à l’époque romaine) au IIe siècle. Connu sous le nom de Torre de Hercules, encore actif après 1800 ans… Deux empereurs mythiques, Trajan et Hadrien, au tournant du premier au deuxième siècle de notre ère, à l’apogée de l’empire, ont supervisé sa construction, de quoi rêver un peu pendant la visite.

(more…)

Aux Augustins

1 janvier 2018

Le temporel vs le spirituel, ou l’Eglise contre l’Etat, St Jean Chrysostome et l’impératrice Eudoxie. Jean-Paul Laurens, 1893. Au musée des Augustins à Toulouse.

(more…)

Portland

16 septembre 2013

george_cleeve
George Cleeve (1586-1666), gouverneur de Lygonie

Lygonia est le premier nom donné au Maine par les Européens, on pourrait penser à une origine antique, grecque, comme Laconia, Arcadia, Lycia, etc., mais non, l’explication est bien plus prosaïque:

Lygonia was a proprietary province in pre-colonial Maine, created through a grant from the Plymouth Council for New England in 1630 to lands then under control of Sir Ferdinando Gorges. The grant was named for his mother, Cicely (Lygon) Gorges.

(more…)

Oceano Nox

1 février 2013

tboat (3)

Les T-boats ont été construits dans les années 1950, pour servir de remorqueurs et de transport (T pour tug et transport) lors de la guerre de Corée. Aujourd’hui, les 82 T-boats ont été revendus par l’armée, et la plupart servent à la plaisance. C’est le cas de Silent Thunder, acheté par Steve et Rose, complètement transformé, et mouillé à Stuart en Floride. En voici l’histoire.

(more…)

Vingt siècles

14 octobre 2012

Vingt siècles et 100 km  séparent ces deux aqueducs, le célébrissime Pont du Gard et le moins connu pont de Roquefavour, près d’Aix-en-Provence. Les ingénieurs du second, au milieu du XIXème siècle, se sont d’ailleurs inspirés du premier, construit sous Hadrien semble-t-il. Roquefavour amène l’eau à Marseille, il est deux fois plus grand que son illustre ancêtre. Mais dans les deux cas, on a là une infrastructure gigantesque, un ouvrage d’art, et une véritable oeuvre d’art, lancés dans le cadre d’un Etat organisé et bâtisseur. Roquefavour se trouve près du village perché de Ventabren, avec d’un côté Aix et la Sainte Victoire, de l’autre l’étang de Berre au loin et ses flammèches  Les gens d’ici, protégés par la Maire de Diéu (prononcer Maïré de Diéou) n’ont rien à craindre (E cregniran plus ren

(more…)

Le dernier empereur

11 août 2012

« Sua paixão por leitura o permitiu assimilar qualquer informação » (Heitor Lyra) … « Uma pessoa tímida e carente que enxergava nos livros um refúgio e ao mesmo tempo uma fuga do mundo real. » … « Ele sempre teve prazer em ler e encontrou nos livros um refúgio para a sua posição. » (R. Barman)  « Se eu não fosse Imperador, eu gostaria de ser um professor. » (Dom Pedro) Oui enfin bon, il a bien fait de rester empereur…

L’Empire du Brésil dure de 1822 à 1889. Dom Pedro II en est le deuxième et dernier souverain, un géant débonnaire (1,90m) qui a eu un des plus longs règnes de l’histoire, 58 années, après ceux de Louis XIV (72 ans), François-Joseph son cousin (67) et Victoria (63). Il est curieusement le neveu de Napoléon, sa mère Marie-Léopoldine étant la soeur de Marie-Louise.

(more…)

Influences

8 mai 2012

Verlaine aimait ce poème de Hugo, « La fête chez Thérèse » (Le clair de lune bleu qui baignait l’horizon), il s’en est inspiré pour son « Heure du berger » (Blanche, Vénus émerge, et c’est la nuit), l’horizon est là, même si la Lune est devenue rouge. Hugo lui-même trouve un écho chez Baudelaire, la Lune encore et les « horizons bleuâtres » de « Paysage » (Les tuyaux, les clochers, ces mâts de la cité). Trois mots clés qui se renvoient les uns aux autres (bleu, horizon, lune), trois magnifiques poèmes :

(more…)

Ruy Blas

18 janvier 2012

En ce moment à Sceaux, très beau spectacle du TNP Villeurbanne (notamment les décors) avec Robin Renucci, parfait en méchant, et un excellent Don César (Jérôme Kircher), les deux personnages les plus amusants de la pièce, le grand seigneur fourbe et retors (J’ai l’habit d’un laquais, et vous en avez l’âme, lui dit Ruy Blas) et le grand seigneur prodigue et fauché (Je vais dormir avec le ciel bleu sur ma tête), son cousin.

(more…)

Rouge et bleu

8 janvier 2012

Avec un peu de blanc, lorsque les vagues se fracassent sur la roche.

Combien d’accents à « Estérel », un, deux, trois, aucun ? Grave question. La plupart des sites, affiches, publicités ou guides en mettent un. En fait il n’y en a pas, on doit écrire Esterel, sans aucun accent, aigu ou grave. Dixit le Robert, suivi par Wikipedia.

(more…)

Sur les terres du Cid

30 août 2011

On est ici sur des terres longtemps disputées entre musulmans et chrétiens. La Reconquista a pris des siècles, du VIIIe au XVe, et le Cid, au XIe siècle, n’est qu’un épisode de cette longue guérilla. Une vie d’homme, entre 1043 et 1099, ne saurait suffire à rendre compte de toute cette histoire, pourtant le Cid symbolise l’entreprise. La Taïfa de Dénia s’étendait à cette époque jusqu’aux Baléares, elle était un de ces royaumes musulmans à une époque de division, mais les royaumes chrétiens étaient tout aussi divisés.

(more…)

La fin d’un géant

13 juillet 2011

Surprise à Pizzo, sur la côte nord de la Calabre : un musée consacré à Murat. L’évocation émouvante de la fin d’une épopée bien française, la mort du maréchal de Napoléon, fusillé ici en 1815, à 48 ans seulement. Dans le château local, dit Castello Murat, un château aragonais du XVe siècle, on trouve la présentation style Mme Tussaud du procès et de l’exécution de celui qui fut roi de Naples de 1808 à 1815 et qui y passa ses derniers jours.

(more…)