Coup de vent à Atlantic Highlands

De City Island à Atlantic Highlands, en fait, la traversée de New York, du nord au sud, du Bronx au New Jersey, de la fin du Long Island Sound à la baie de Sandy Hook, environ 35 milles nautiques. Entre deux coups de vent, deux périodes de bourrasques, de vents violents et pluies battantes d’octobre, une seule journée miraculeuse de grand soleil et de vent léger, le 8, pour longer Manhattan et la baie dans tout leur éclat. Avec Cara et Kamouraska, deux voiliers partis au même moment (marée et courants obligent), Skip et Rita, Barbara et Rick, devenus amis par la suite, dans la longue attente (presque une semaine) à Atlantic Highlands, avant que les vents tombent un peu pour la descente en mer le long de la côte du New Jersey, après avoir contourné le « crochet sablonneux » (Sandy Hook). Photos dans tous les sens, perdues malheureusement par la suite, mais les clichés de Barbara donnent une idée de cette journée :

Six jours d’attente à Atlantic Highlands donc, heureusement il s’agit d’un bourg agréable, en pleine nature mais à 40 minutes de Manhattan par un ferry rapide. Le Yacht club est très confortable, il y a un launch service, les bouées sont un peu cher (50 dollars par jour, mais on n’a guère le choix), le village a tout ce qu’il faut, il est juste à côté, avec un havre où les marins se retrouvent (la bibliothèque), des restaurants, supermarché, et même un cinéma local (Prisoners, Gravity, Captain Phillips, Rush cette semaine-là). Les travaux ont bien avancé depuis juin et les ravages de Sandy un an plus tôt, la marina est presque entièrement reconstruite.
La chaîne d’une bouée lâche un soir, un bateau part à la dérive dans le mouillage, heureusement vite récupéré par le launch et la vedette des Coast Guards. Malgré la protection de Sandy Hook, la mer rentre avec le vent d’Est et les bateaux dansent pendant des jours, on imagine ce que ça doit être au large…

Balade sur les hauts d’Atlantic Highlands, un peu avant Halloween :

Le mouillage, avec la pointe de Sandy Hook et Manhattan au loin, un jour de pluie et dans un café :

Bubbles, un petit cochon affectueux à la bibliothèque municipale, qui fait la joie des enfants (et des autres) :

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :