Wind

Entre Sakonnet (RI) et Mystic (CT), peu après Newport, comment se faire rattraper par un 12m JI alors qu’on avance au moteur et que lui tire des bords…
Il s’agit d’un bateau célèbre, American Eagle, concurrent malheureux de la Coupe de l’America en 1964. Constellation remporta la victoire finale devant l’Anglais Sovereign.

American Eagle a servi pour un film de 1992, Wind, sur la perte de la Coupe par les Etats-Unis en 1983, après 132 années de victoires ininterrompues, lorsque Dennis Conner s’incline devant Australia II. Et sur sa reconquête quatre ans après…
Dans la plupart des films, les scènes de mer et de vent sont calamiteuses, voiles à peine gonflées, bateau qui avance visiblement au moteur (même pour un navire du XVIIIe siècle !), effets nuls avec l’impression qu’on tourne dans une piscine avec des maquettes et un ventilateur poussif… Là au contraire, les scènes sont réelles, la régate est sous nos yeux, les bateaux sont les mêmes que dans la Coupe, le vent et la mer sont présents. Très spectaculaire, avec une histoire sympa, et Matthew Modine superbe.

La scène de régate en International 14 :

  

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :