Flamands en Espagne

Pieter Neefs le vieux, Cathédrale, cerca 1610

L’empire* de Charles Quint contenait les Pays Bas, celui de Philippe II aussi, malgré le début de la révolte batave, aussi les musées espagnols, comme le Prado, sont remplis d’œuvres flamandes. C’est également le cas ici, au musée des beaux arts de La Corogne, comme dans cette scène de jeu d’argent et de cartes, de Theodoor Romboots (c. 1627) :

Détails :

 

Il y a aussi bien sûr des peintres espagnols, français, italiens, pour toute cette période classique et baroque, du XVIe au XVIIe :

 

Maurice d’Orange, ou de Nassau, a été Stadhouder des Provinces Unies et a donné son nom à l’île Maurice, il a mené la guerre contre les Espagnols pour l’indépendance de son pays.

Et des tableaux monumentaux, comme Le cabinet du collectionneur, La Chute d’Icare, ou Le Jugement dernier :

Frans Francken II, 1630

Jacob Peter Gowy, 1636

Anonyme, XVIIe

L’empire de Charles Quint en Europe, et le royaume de François Ier :

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :